Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 14:47

Deux capsules sont inscrits sur le prochain Marathon du Beaujolais Nouveau :

Jean NO et David

Enfin un peu d'activité. Ca sera l'occasion à un maximum de spectateurs d'aller profiter de cette superbe manifestation.

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 07:10

L'endurolle, qu'est ce que c'est ???

Et bien c'est une course de VTT, constituée de 5 spéciales chronométrées à profil descendant. Les liaisons sont à faire en VTT avec un profil montant.

Plus d'info : http://www.boisnoirs.fr/nos-manifestations/l-endurolle/

Quelques vidéos faites par un participant :

Spéciale 1

Spéciale 2

Spéciale 3

Spéciale 5

 

Fabien a participé à cette édition. Voici son compte rendu :

30 septembre, rendez vous a 8h30 au Col de la Charme pour le retrait des dossards de l’Endurolle. La veille, j’ai récupéré un Lapierre Xflox 312  à Montbrison avec un gilet de protection.

La soirée d’anniversaire se termine un peu tard et c’est vers 1h du mat que je me couche. Le réveille est programmé à 6h mais il n’aura pas le temps de sonner. Je suis réveillé et debout à 5H du mat…

Je peaufine les préparatifs. Et je fini par prendre la route direction le Col.

La route se passe très bien à l’aide du cd des Jupes Fendues  avec le volume à fond.

C’est sans voix que j’arrive au Col. Quelques voitures et camping car sont stationnés. Les  riders commencent à se préparer.  LE dossard est récupéré en moins de 5 minutes.

JE fini de me préparer : gilet de protection, cycliste, short de rando, tshirt decatlon, casque intégrale, lunettes, sac wasp, gants longs, chaussures shimano, 2 litres de boisson énergétique dans la poche.

De plus en plus de monde arrive, les vélos sont tous plus beau les uns que les autres… je n’en mène pas large. Plus ça va et plus je me demande ce que je fou là !!!

A côté des gars discutent :

« - la dernière fois que j’ai fais une course d’enduro, je me suis cassé le bassin

Ben, moi le week end dernier, je me suis explosé le genou…… »

Autant dire que ça met dans l’ambiance.

Le premier briefing est annoncé, je vais l’écouter. On y apprend que les départs sont libres et espacés de 30 secondes.

Je fais quelques alle-retours sur la route pour me chauffer un peu et je décide de me lancer dans le grand bain.

Une première liaison de 500m nous amène doucement au départ de la première spéciale. Ce chemin dans les bois est très plaisant : humus, racines….

Devant moi, 4 personnes prennent le départ. Je me mets à la suite (Plateau du milieu, 3eme pignon) Mon tour arrive. Je m’élance à la fin du décompte. Et me voilà en train de dévaler la première descente de la journée… le chemin est parsemé de pierres et de rigoles. Le tout suspendu encaisse bien et je peux me permettre de tirer tout droit. Quel confort. Malgré la pluie de la veille, le terrain et bien praticable. Tout à coups, un drôle de bruit derrière moi : un avion de chasse me dépasse comme un malade par la droite.. je suis scotché !!! J’ai juste eu le temps de voir écrit sur son maillot : MBRACE…

Je passe la ligne de la fin de la première spéciale, à bout de souffle. Le cardio est monté à fond dans les tours. Je suis rincé !!! Je prends quelques minutes pour souffler. Un gars répare une crevaison à l’arrivée…

Quelques minutes plus tard, je reprends la route. Quelques kilomètres nous emmènent à la prochaine spéciale. J’y retrouve 3 gars en train d’attendre. Il y a un petit cafouillage sur l’organisation et nous ne pouvons pas prendre le départ. Nous sommes rapidement rejoins par une vingtaine de riders…

Certains décident de descendre à pied repérer le début de la spéciale. Je m’avance également un peu sur le sentier…

Après de longues minutes, le première peut enfin s’élancer. Je suis le 4eme à prendre le départ. Merdique…. Ca se voit que je suis un débutant dans la spécialité ??? NON……

Bon cette spéciale est magnifique !! De la descente dans des chemins pas trop défoncés, des dalles rocheuses permettent de faire quelques sauts donc un qui m’empêche de tourner sec à droite et m’envoie dans la rubalise… Moment que choisi le rider suivant pour me doubler… tient mais c’est le même que la dernière fois…. Un deuxième concurrent profitera d’une descente caillouteuse pour me doubler à quelques mètres de l’arrivée.

Encore quelques minutes pour se remettre de la descente et je repars pour la prochaine liaison. Dans un croisement, un car et des camions nous attendent pour nous remonter au Col de la Charme pour nous économiser 10 kilomètres et 700mD+.

Nous sommes les 4 premiers. Mon vélo est chargé dans un utilitaire. Je passe au ravito boire un verre de sirop et manger une barre de céréales avant de monter dans le car… Car que l’on doit remplir avant de partir. Donc une longue attente débute…

Alors là, un coup de chapeau pour l’organisation : ils nous ont dégoté un chauffeur de car digne des meilleurs GO du Club Med. Il nous a mis une ambiance de feu !!! Je vous passe les détails de ses meilleurs sketchs mais le coup du car garé dans une montée sans frein à main était l’un des meilleurs… il y avait aussi le sketch du magnétoscope, celui de l’autoradio et de la cassette audio de cul….. à oui, le sketch de l’enterrement de vie de garçon et des tranches de jambon enroulé autour de la b….  

Oui bon revenons plutôt à l’endurolle… vous aviez qu’à venir pour profiter de l’animation !!! 

Une fois au sommet, quelques vélos sont déjà arrivés et disposés par terre. Le mien en fait partie. Je le récupère et prend le départ pour rejoindre la troisième spéciale qui débute au sommet. Un long chemin parsemé de bonnes grosses montées nous amène au sommet. J’arrive là haut en premier assez vite rejoins par deux gars en Lapierre et le groupe de 6, 7 qui me suis depuis le début . Je souffle quelques minutes pour me reprendre de cette longue montée avant de prendre le départ en 3eme position.

Cette spéciale commence par une descente dans la pierraille, puis il y a une grosse relance assez longue puis de nouveau de la descente au milieu d’un bois. La première partie se passe pas trop mal. Au détour d’un virage, un énorme chevreuil me coupe la route.. magnifique !!!!

Sur la relance, j’aperçois un concurrent devant moi. Mais il me sera impossible de m’en rapprocher… j’attaque ensuite la superbe descente au milieu de la foret dans l’humus, les racines et troncs d’arbre.  C’est superbe, j’ai l’impression de dévaler à fond… et pourtant je me refais doubler par le MBRACE…. C’est plutôt frustrant !!! Le tracé nous fait passer dans des endroits improbables, des descentes droit dans la pente, ou directement dans les fossés surplombant la piste… J’ai les cuisses complétement en feu !!! Je n’aurais jamais pensé avoir aussi mal en descente… De nouveau un autre concurrent me double à quelques mètres de l’arrivée…

Je m’arrête très peu sur cette liaison. Je repars juste derrière les 2 Lapierre. Je les rejoins et nous discutons un peu sur le matériel et les protections. Ils me feront une remarque sur mon manque de genouillères… et sur le fait que mon vélo n’est pas adapté à la discipline…. Tout ça nous amenant au départ de la 4eme spéciale…

Je m’élance le 3eme, j’ai bien débranché le cerveau, j’ai l’impression de bien avancer. Les descentes caillouteuses s’enchainent. Je souffle comme un bœuf mais je me fais super plaisir. Dans une descente un petit coup d’œil sur la gauche pour y voir des spectateurs me fait louper ma trajectoire, je saute un premier rocher mais celui caché juste derrière est carrément énorme : je tire un grand coup sec sur le cintre  pour essayer de faire cabrer le vélo… mais c’est peine perdu, je sais d’avance ce qui va m’arriver : une belle gamelle. Effectivement, la roue avant du vélo tombe comme une merde du rocher et vient s’écraser en contre bas. Le vélo est renversé à la vertical et mon corps svelte continu la course par-dessus le cintre…. Je me ramasse comme une merde, la tête la première sur les rochers.  Avec beaucoup de chance, j’arrive à faire une roulade, sauf que mes pédales auto ne se sont pas déclipsées…. Le vélo me retombe dessus. Etant retourné comme une crèpe la tête en bas et le corps tout emmelé, je vois passer le MBRACE… Il semble inquiet. Je lui dit de continuer !!

Les spectateurs accourent pour m’aider, j’arrive assez vite à me relever et saute sur le vélo… 5 ou 6 gars arrivent en courant alors que je reprends le chemin en leur criant que tout va bien….

Ce petit incident ne me rassure pas pour la suite… on longe un barrage sur un chemin en faux plat.. mais ce n’est pas évident de pédaler.. j’ai les fesses qui font bravo… mais ce n’est pas le moment de baisser les bras… une ultime descente nous amène à l’arrivée où un saut nous est proposé. J’ai l’impression de l’avoir bien réussi…

Je passe devant les deux Lapierre, et les remercie en rigolant de m’avoir porté la poisse. Je fais le tour du vélo et du bonhomme : un peu de terre sur la potence, un genou bien écorché, le casque ouvert en deux comme une huitre, je sens le bout de mon gant humide…. Mais je n’en ferai surtout pas cas…

Cette fois je m’arrête un peu plus longuement. J’ai un peu de mal à repartir. La liaison est très longue. Je roule tout seul. Un ravito permet de croiser un peu de monde. Il faut encore monter longuement avant d’arriver au départ de la 5eme spéciale. A quelques centaines de mètres de là je rejoins les deux Lapierre. Un des deux a cassé son dérailleur arrière.

Je les laisse bricoler et j’arrive le premier au départ de la 5. Je discute un peu avec les bénévoles avant de décider de me lancer en premier sur  cette dernière section. J’ai pris le temps d’étudier le parcours avec les bénévoles.

Allez zou, au décompte je me lance. Ça commence mal : une énorme flaque de boue me ralentis.. J’enchaine assez vite sur des chemins assez caillouteux mais la longue liaison m’a permis d’oublier un peu ma gamelle. Je donne tout ce que j’ai. J’ai l’impression de faire une descente parfaite (pour mon niveau) et je passe enfin la ligne. Cette 5eme étape m’a semblée beaucoup plus courte que les autres.

J’attends l’arrivée d’autres concurrent s tout en discutant avec les bénévoles. Le gars après moi, arrive en courant à côté du vélo. Il a explosé ses deux tubeless en fin de descente.

Je le dépanne d’une chambre à air avant de repartir. Cette dernière liaison fait plus de 10km et nous emmène avec de bonnes montées au plan d’eau de St Rémy sur Durolle.

J’y arrive le premier. J’enlève enfin mon gant et j’y découvre un ongle coupé en 3 avec un peu de sang… un petit nettoyage, désinfection et pansement aidé par notre GO….

Je nettoie le vélo, et rejoins une tablée pour déguster une bonne assiette de saucisse patates choux…

Nous apprenons qu’il n’y aura qu’une remontée en bus en laissant les vélos à St Rémy… avec le gars aux tubeless, on décide de finir de manger et prendre la route en vélo.

Résultat : 16km et 650mD+ en 1h44…

On arrive au col à 16H45, complétement rincé….. mais bien content de l’avoir fait. Je défais mon gilet de protection, une grosse douleur apparait dans les côtes… aïe aïe ouïlle…

Résultat des courses, une très bonne journée, une discipline très intéressante. Mais il faut avoir un très bon vélo avec une grosse fourche, de grosses protections et surtout savoir débrancher le cerveau. J’ai dû perdre quelques neurones dans l’histoire……

 

Résultats : 77eme sur 102 partants en 26’45 à 8 minutes du premier

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 15:04

Voici le compte rendu de l'Oxygen Challenge VTT 2012 ainsi que l'album.

Partager cet article

Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 15:31

Coureurs aidez à dresser la carte des décharges sauvage en France
C'est facile, amusant et très utile pour le World Clean Up 2012 qui aura lieu en France le 22 septembre... Tout le monde peut participer, petits et grands, jeunes et moins jeunes !

The World clean up 2012 (Le Nettoyage mondial) est une action qui a lieu du 22 mars au 25 septembre à travers la planète. Elle réunit tous les volontaires de 91 pays qui ne veulent plus de décharges sauvages qui souillent la nature partout dans le monde.

Participez en aidant à dresser la toute première carte des déchets qui doivent être nettoyés partout sur la planète!

Cartographiez : un geste simple et amusant avec l'application "Let's do it" pour Iphone
En promenade, en vacances, en trek, à la pêche, au fil de l’eau, à cheval ou en vélo, en courant ou en marchant, profitez de vos sorties dans la nature pour repérer les déchets qui polluent !
Cela fournit des données utiles pour les nettoyages locaux et permet de suivre l'évolution des déchets illégaux aussi bien localement que dans le monde entier.

La Carte Mondiale des Déchets est consultable à l'adresse suivante :
http://www.letsdoitworld.org/wastemap
ou
http://www.letsdoitfrance.org/fr/carte-des-déchets

Partager cet article

Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 13:57

Le Bois Noirs Oxygen VTT aura lieu le 24 juin au départ de St Rémy sur Durole.

Au programme plusieurs parcours allant jusqu'à 80 et 100km avec plusieurs milliers de mD+.

Voici plus d'infos sur le site de l'organisation : http://www.boisnoirs.fr/nos-manifestations/bois-noirs-oxyg%C3%A8ne/circuits/

Le départ est prévu à la fraiche histoire de boucler l'énorme quantité de km...

Pour le moment, deux capsules pensent enfourcher leur VTT : Pierr et Fab.....

Partager cet article

Repost0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 07:33

le départ des coureurs de st médard en forez approche à grands pas. jean no et les relayeurs s'élancerons vendredi 25 à 10h pour plus de 600km.

 

ils emporteront une balise gps pour le suivi live disponible ici : http://www.nexxtep-online.net/GPSdataTracking_v4.1/Default.aspx?id=6bea43e6-944e-4617-96cb-21a8354a470e

Partager cet article

Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 11:01

Partager cet article

Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 09:59

C’est un large succès qu’a connu, hier, l’épreuve tout-terrain organisée par le VTT des Monts. Loin des défilés politiques ou syndicaux, les passionnés de cyclisme, de paysages et de grand air, ont profité d’une météo idéale pour satisfaire leur passion.

Sur des parcours bien étudiés, aux dénivelés parfois importants, tous sont rentrés satisfaits par leur performance mais aussi par l’ambiance conviviale qui régnait dans cette épreuve.

Dès 7 heures, les premiers s’inscrivaient pour les parcours les plus longs. Ils se sont retrouvés 145 costauds à choisir le 60 km, 171 enfourchaient leur vélo pour le 46 km, 229 s’élançaient sur le parcours de 37 km. Quant aux 25 km (251 vététistes) et 17 km (69), c’est souvent en famille, entre copains ou copines que s’accomplissait un parcours que certains ont parfois trouvé éprouvant, manque d’entraînement oblige.

L’organisation, bien rôdée, avait préalablement balisé les parcours grâce à de nombreux bénévoles, dont des copains férus de quads. Ravitaillements sur les parcours, lavage des vélos au retour, douches dans les vestiaires du stade et casse-croûte d’arrivée, tout à bien fonctionné.

 

Vincent Catheland, 12 ans,

La Chapelle-sur-Coise, sur 17 km

Super génial, j’ai fait le parcours avec mon papa et deux copains. À certains endroits, c’était un peu dur, surtout au retour, la dernière côte.

Je suis prêt pour recommencer l’année prochaine et, qui sait, peut-être sur un parcours plus long ?

Amandine Cléchet, 30 ans,

Saint-Germain-sur-L’Arbresle, sur 25 km

Avec ma copine, nous avons fait un parcours très agréable, bien, au point de vue dénivelé. Je regrette de n’avoir pas pris le 37 km,

ce sera pour l’année prochaine. Nous avons été très bien reçues au ravitaillement et à l’arrivée. Super.

Emmanuel Pléau, 54 ans, Saint-Sorlin, sur 25 km

On a fait exprès d’avoir le beau temps, une température idéale. Un parcours sympa, certes un peu boueux. De magnifiques points de vue mais aussi de bien belles bâtisses comme le château de Saconay à Pomeys.

Un parcours que je ne

connaissais pas.

Perrick Rageys, 30 ans, Grammond, sur 37 km

Très jolis chemins et panoramas, surtout du côté d’Yzeron. Par-dessus

la brume du matin, on découvrait au loin les montagnes alpines. Un parcours assez difficile sur la fin au retour, quelques chemins boueux, mais bien balisés.

Je me suis régalé. 

Éric Billoudet, organisateur, président VTT des Monts

Ce qui est génial, c’est de pouvoir mobiliser 50 bénévoles qui nous restent fidèles chaque année. Une fois encore, la participation a été très bonne. Je note une belle ambiance grâce à la convivialité des participants et des nombreux bénévoles.

 

Mornant St Symphorien Saint-Martin-en-Haut - Le Progrè

Partager cet article

Repost0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 20:47

Raid nature vallon pont d arc

 

Nous avons décidé de monter deux équipes pour tenter ce raid : marinette et pierr composent TheCornichTeam sur le parcours Découverte ; Seb et moi sur le parcours Aventure. Nous avons fait les démarches dès les premiers jours d’inscription pour être sûr d’être de la partie.

 

Préparation :

Depuis le début de l’année j’ai enchainé 200km de course à pied et 200km de vtt. Je vais manquer cruellement de sorties longues.

Histoire de ne pas passer pour une poule avec un couteau nous avons organisé une petite découverte de l’activité canoë sur le barrage de Villerest. Nous avons pu voir que le meilleur navigateur était Seb. Retour à la maison en vtt avec presque 30km... pour tester l’enchainement d’activités.

 

Matos

Le règlement faisait état de combinaison néoprène conseillée ; il n’a pas été simple de choisir quel équipement aquatique apporter. J’ai finalement optée pour une combi à manches courtes de marque Aquadesign qui a mis plus d’un mois à venir de Chine.

J’ai eu l’occasion de changer mon fidèle rockrider 8.1 deux semaines avant l’objectif pour un très joli Lapierre Prorace 300. Ma plus grande crainte se situait au niveau pneumatique : quel pneu prévoir  ? Comment éviter de percer?

Mon bouclard me conseillera un solide Michelin Rock'R avec de très gros crampons vu la pluie qui s’abat chez nous.

Pour le reste de l’équipement ce sera du classique avec deux sacs à dos, deux poches à eau, un change complet au parc à vélo, chaussures de trail, chaussures de vtt avec les calles... Et surtout casque et gants obligatoires...

 

 

 

 

Au programme de notre Aventure :

- 6,5km de course à pied

- 6,5km de canoë

- 13,5km de course à pied avec du marmitonning

- 42km de vtt

 

Pour mettre toute les chances de réussite de notre côté, nous avons rassemblé nos plus valeureux supporters. Un petit gite situé sur les hauteurs de Salavas nous était réservé. Le temps ne nous a pas permis de profiter de la superbe piscine. Tant pis.

 

Déroulement du week end

Nous avons pris la route vers 8h30 après avoir chargé les 4 vélos. Direction Salavas. Un petit arrêt pipi/café sur l’autoroute encombrée (en essayant de deviner quelle production de légumes se tenaient à coté de nous).

On retrouve le proprio du gite qui nous emmène au sommet de sa colline via un chemin à peine carrossable... Waou... Le gîte est classe (dommage pour le chemin).

Un petit pique-nique improvisé sur la terrasse léchée par les rayons de soleil.... Une petite partie d’échec... Et on reprend les voitures pour retirer nos dossards et récupérer quelques supporters.

La salle de Vallon est plutôt vide. Nous y retirons notre sésame avec quelques petits présents pour nos petites femmes.

Nous allons enfin pouvoir découvrir le tracé resté secret jusque-là. Nous y découvrons qu’il y a deux parcs à vélo, un passage de gué sur l’Ardèche et deux grosses côtes sur le VTT.

Une vidéo de l’édition précédente nous attire tous...

Il est temps de rentrer s’occuper de nos affaires pour le lendemain.

Tout le monde est occupé dans son coin : avec Seb nous préparons notre caisse pour le parc à vélo et nos affaires pour le départ... M et P font de même de leur côté... Deux groupes préparent leurs itinéraires pour nous suivre au mieux...

Le repas spécial pates sera préparé avec brio par les Cornichons... Miam miam on s’est régalé! !!

Un peu de bière pour assurer l’hydratation et au lit  !!

5h45 : Le réveil n’aura pas l’occasion de sonner. Je suis déjà debout depuis un petit moment.

Tout le monde s’affaire... Les vélos sont chargés ainsi que les caisses. Roland nous accompagne au premier parc à vélo. Nous y déposons notre matos sous quelques gouttes de flotte... Un arc en ciel complet nous fait un petit clin d œil... Ce sera un bon signe!

Pendant ce temps les parents et Fabi accompagnent les Cornichons à leur parc à vélo.

Roland nous jette au départ pour pouvoir remonter au gite chercher les derniers supporters.

Un dernier pipi de la peur et on rentre dans le sas. Nos supporters sont tous rassemblés vers la ligne de départ.

Tout le monde est pressé. Mais il faut attendre la fin des discours et une minute de silence pour deux pompiers décédés.......

Et PAN c est partit. Nos supporters nous encouragent... Ça part sacrément vite. Nous sortons rapidement de la ville. Un petit chemin nous fait prendre de la hauteur. J’ose quelques pas de marche dans la première côte. Les autres concurrents vont vite m’imiter...

Le chemin redescend le long d’une rivière complètement sèche. Les 6 km passent très vite. Nous voilà déjà au canoë...

On bip le sportIdent et j’attrape deux gilets et deux pagaies pendant que Seb refait les niveaux de l’Ardèche. On perd pas mal de temps et d’énergie à essayer de desserrer les gilets pour pouvoir les fermer. On a enfin le droit d’attraper un canot... On le traine jusqu’à l’eau. On passe devant nos supporters. Le plus gros du peloton est déjà passé. On met les pieds dans l’eau, saute dans le bateau... Et c’est partit mon kiki... Les premiers coups de rames sont difficiles. On essaye de reprendre le rythme qu’on avait trouvé la dernière fois. Et ça marche plutôt bien on arrive à suivre les autres concurrents. Une équipe a plus de mal et fait de nombreux zigzag...on percute quelques canots mais pas de chavirage... Le vent se lève et nous renvoi sur la rive. On essaye de se protéger au maximum en longeant la falaise... Les premiers rapides sont bien négociés... Ca force sur les bras.

Le charlemagne est là droit devant ; des canots sont à la renverse. On essaye de prendre une belle trajectoire en plein dans : les plus grosses vagues! !! On passe sans problème mais je suis trempé (mais content! !) Nos supporters sont sur la plage... Quelques photos devant le pont d’arc et on continu notre route...

On croise les premiers qui courent sur la rive.

La section canoë se termine enfin. J’ai mal aux jambes et aux bras. Mais il faut encore remonter le canoë sur la berge. Une tuerie !

J’en profite pour récupérer quelques gels tombés à terre.......

On dépose tout le matos et c est partie pour un peu de course à pied. On croise nos supporters avant le ravito (un peu de thé quelques tucs)

Le parcours remonte l’Ardèche dans le sable... Jusqu’ au..... gué !

Pour faire simple, une ligne de gars traverse la rivière avec de l’eau jusqu’aux hanches... Un sauveteur semble les regarder passer... Et dans son dos 3 gars tentent une brasse en contre bas, attirés par le courant... Bon c’est à notre tour. On attaque confiant, mais on se rend vite compte que ce n’est pas gagné !  Un courant énorme associé aux pierres qui glissent nous entrainent vers le large...Nous nous attrapons par les épaules et tentons d’avancer tant bien que mal... Jusqu’à ce que le numéro 25 (doté d’une intelligence supérieure)  tente de passer en force en amont... Et nous entraine avec lui... Heureusement nous reprenons l’équilibre et nous arrivons à nous rattraper et à le maintenir la tête hors de l’eau... Pas un merci... Rien....

Bref, on arrive à passer le gué.. Trempés et extenués! On sourit au photographe. Je pense que la principale difficulté du raid était là.

On marche un peu pour se remettre de nos émotions jusqu’au premier bouchon. Une file de concurrent s’est formée devant nous et disparait au milieu des rochers au pied du Pont d’Arc... Un petit vent glacial nous transit de froid. Nous passons un bon moment à raconter des conneries avec les gars qui nous entoure...

Le 25 se félicite de sa très belle traversée de gué.... Mais bien sûr !!!!

 

Le ralentissement est dû à un franchissement de gros rochers mouillés sans aucune prise suivi d’un passage dans une grotte très sombre.

Une fois passée cette difficulté, un second ralentissement s’est formé le long d’une paroi lisse surplombant l’Ardèche équipée d’une corde. Deux sauveteurs sont en attente sur l’eau. Le passage ne présente aucune difficulté en fin de compte. Il est simplement impressionnant.

On reprend notre course. Je suis dans mon élément. Le chemin monte et descend le long de la rive, il faut sauter des obstacles... Se baisser... Passer des rochers.. Je m’amuse comme un gosse.

On traverse un camping et on remonte le lit d’une rivière : le Rieusset.

Un bénévole attire notre attention sur la roche très glissante. Effectivement, il faut faire très attention où on pose les pieds. On croise une équipe sous une couverture de survie.. Abanbon...

On remonte dans le lit de la rivière quand deux bénévoles nous indiquent le chemin : oui oui là : une espèce de vieille mare puante s’ouvre à nous.

C’est le début du marmitoning. Ca va être une succession de creux dans la roche plus ou moins remplis d’eau croupie qu’il va falloir franchir à l’aide de cordes, échelles....

Pour la déconne je tente une bombe dans la plus profonde. Ma combi est la bienvenue... Il nous arrive d’avoir de l’eau jusqu’au casque.... Beurkkkk

Excellent! !! Ca m’a donné envie de faire du canyoning. On s’est régalé et on a bien ri avec Seb.

On reprend enfin notre course. Au ravito nous est servi une très agréable soupe... Miam.

 

Le parcourt serpente dans la foret.

Mon genou gauche commence à se faire sentir. Dans les derniers km de course on rejoint le petit parcours. Les premiers nous doublent dans une grande montée.

Nous pensons régulièrement a notre bocal de Cornichons : « Tient a y est, ils sont partis... Ils sont sur le canoë...Ils sont au gué... »

Tout cela nous emmène doucement au parc à vélo où nous retrouvons une partie de nos supporters...

On se change COMPLETEMENT devant la gentille bénévole.... Pendant ce temps l’autre partie de nos supporters arrivent. On leur fait passer notre caisse... On papote un peu. Quelques bisous au passage. On mange un peu au ravito et on enfourche nos vélos.

En sortant du parc on entend les motos ouvreuses arriver... Ils s’engueulent avec le responsable du parc pour un problème de tracé. L’Aventure  ne devraient soit disant pas repasser par là....

Alors que nous attaquons le vtt; non sans mal aux jambes; nous nous faisons déposer par 2 avions... Ce sont les premiers qui reprennent le même chemin... Ca calme !!

 

Quelques centaines de mettre plus loin... On tombe nez à nez avec une équipe rouge qui cherche sa route... Cette fois ce sont les premiers du parcours découverte qui sont paumés… Cette situation ne nous rassure pas pour la suite... (A tord)

Le parcours va enchainer une succession de chemins assez larges et des singles très étroits avec un point commun la présence de cailloux tout le long des 42km.

Les 10 premiers kilomètres sont communs avec les découvertes. Il y a beaucoup trop de monde à notre gout.

Seb fera la trace sur la plus grande partie du vtt. La première cote est montée presque entièrement sur le vélo... Jusqu’à ce que la foule soit trop gênante...

Enfin la bifurcation nous permet de nous retrouver tous seul... Ca change et ca fait du bien !

Nous pouvons mieux profiter de ses superbes singles dans la foret. Seb en profitera pour visiter les buis.... Une gamelle sans conséquences.

Nous roulons de nombreux kilomètres avec les jambes de plus en plus lourdes. Nous nous faisons doubler régulièrement.. Nous doublons aussi quelques équipe mais c’est plus rare. Jusqu’à ce que je pince mon pneu arrière sur un caillou. Crevaison... On sort le matos et c est partit pour un changement de chambre à air. Plusieurs équipes en profitent pour nous doubler.

On reprend le chemin. Les kilomètres défilent... On s’arrête quelques minutes au ravito et en profitons pour taper la discute avec les bénévoles toujours sympa et souriants!

Ils nous annoncent une dernière difficulté...

Les deux parcours se rejoignent. Nous doublons quelques rouges et deux équipes mixtes bleues juste avant de tomber sur Le MUR... Portage obligatoire... Je suis complétement cuit... Je n’arrive pas à suivre seb.. Les deux équipes mixtes semblent se tirer la bourre !  Un des gars monte en courant avec les vélos sur le dos.... La fin de la cote enfin passée, nous allons jouer du coude à coude avec l’équipe mixte.. Il doit rester 8km. Ils ne veulent pas se laisser doubler... Une bagarre aura lieu sur quelques km... Nous en sortirons vainqueurs !  Nous essayons de maintenir un bon rythme. Une petite faute d’inattention et nous serons quitte à faire le tour d’un joli hameau... Nous traversons Salavas. Les ruelles sont magnifiques! !

L’Ardèche est de nouveau traversée sur un pont cette fois ci!

Une petite bosse aura le mérite d’irriter seb.... Et nous rejoignons enfin le centre de Vallon. La ligne d’arrivée s approche.. Nous sommes à fond. Nos supporters sont là au soleil et à l abris du vent. Ils n’auront pas le temps de sortir l’appareil photos....

Et voilà.. Nous avons fini notre premier raid! !!

Nous allons enfin avoir des nouvelles des cornichons qui ont bouclé avec brio leur premier raid (et première compet pour marinette).

Le reste de la journée sera l’occasion de refaire la course devant quelques bières, vin et très bonne "Presque tartiflette"

Le lendemain nous ferons une petite visite de Salavas et nous emmènerons nos supporters à la découverte du Rieusset et ses très belles marmites...

 

Un week end très riche en évènements, en émotions... Beaucoup de partage et de très bons moments ; comme je les aime! !! Vivement le prochain! !!

 

Partager cet article

Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 17:08

Nos deux équipes de raideurs ont affronté avec brio les deux parcours du Raid Nature Vallon Pont d'Arc.

Notre féminine de l'épreuve accompagnée de son homme (Marinette et Pierr) bouclent le tracé Découverte en 6:12. La Cornich'Team a brillé sur ce parcours combinant Course à pied, canoé, re-course à pied et VTT !

Les deux gars (Seb et Fab) finissent le parcours Aventure en 8:31. Leur tracé était composé de course à pied, canoé, course à pied, marmitonning (pouark ca pu !!!) et VTT.

Le week end s'est prolongé dans un joli petit gite perché sur la montagne entouré de tous nos SUPERS supporters !

 

Nous recherchons des vidéos tournées en live par les raideurs.. merci de faire tourner vos liens...

Vidéo 1

Vidéo 2

 


Partager cet article

Repost0

Partenaires

 
Informatique de Gestion

 
Allégez votre équipement

 

Recherche

Liens